.entry-meta{ display:none !important; }
Brancusi, la pureté d’une hélice

Brancusi, la pureté d’une hélice

Né au pied des Carpates, Constantin Brancusi arrivera à pied à Paris en 1904 pour révolutionner l’histoire de la sculpture et l’histoire de la notion même d’oeuvre d’art, au cours d’un procès homérique avec les Etats-Unis. Installé dans un atelier de la mythique impasse Ronsin, Brancusi invente muses et colonne sans fin et transforme l’amour de sa vie, Marie Bonaparte, en Princesse X. Son atelier est désormais réinstallé par Renzo Piano sur l’esplanade du Centre Pompidou.

colonne sans fin

 

 


atelier
baiser