.entry-meta{ display:none !important; }
Gérard Garouste, « l’intranquille »

Gérard Garouste, « l’intranquille »

… ou le retour, magistral, du figuratif dans l’art contemporain.

Michel Onfray: « Gérard Garouste attire les conservateurs en matière d’art, sinon les réactionnaires, nostalgiques d’un ordre passé dans lequel les peintres savaient peindre, les dessinateurs dessiner, un monde aussi où les travailleurs travaillaient, les femmes se soumettaient, les étudiants étudiaient, un monde sans chienlit… Le bon temps de grand-papa… Or c’est malentendu d’enrôler Gérard Garouste de ce côté de la barricade. Rien ne lui est plus étranger que le discours antimoderne, à lui qui est peut-être le plus moderne de tous. »

Garouste bac buc

Autoportraits, mémoire juive, association « La Source » pour les enfants, vitrail, …

Isaie