Barceló, la fièvre espagnole

Barceló, la fièvre espagnole

Barceló est sans conteste le plus prolifique et le plus étonnant des peintres espagnols contemporains. Né en 1957 sur l’île de Majorque, il vit entre l’Espagne, Paris et les falaises de Bandiagara, en pays Dogon. Matiériste, sa peinture dévoile un fabuleux bestiaire, fait de grands singes, de poissons, et de chiens. Inspiré par Cézanne et Goya, Barceló réinvente la nature morte et l’aquarelle.

Barceló est aussi fou de livres, illustre Dante et se perd dans des bibliothèques improbables.

Il a été choisi pour décorer le Palais des Nations à Genève et la chapelle axiale de la cathédrale de Majorque.

 

Barceló est aussi homme de théâtre et de scène, et, à l’instar de Miro et de Picasso, un amoureux de la céramique.