Eugène Boudin, pour l’amour du ciel !

Eugène Boudin, pour l’amour du ciel !

Né à Honfleur et mort à Deauville, Boudin a fait des rivages et des ciels normands ses champs de bataille picturaux. Peintre des ports d’Anvers ou de Bordeaux, il met en valeur les gris lumineux de Venise tout autant que les Pardons de Bretagne. Il aligne en frise délicate des femmes élégantes vêtues de robes couleurs du temps. Il dialogue avec Courbet devant les falaises d’Etretat, et encourage le jeune Monet.

Un musée lui est dédié à Honfleur, et il a son « mur aux vaches », au MuMa du Havre.

Boudin casino Deauville

 

« Je voudrais déjà être au champ de bataille, courir après les bateaux, suivre les nuages le pinceau à la main, humer le bon air salin des plages et voir la mer monter…cela me ragaillardit rien que d’en parler. »
Boudin laveuses Etretat