Renzo Piano, la désobéissance de l’architecte

Renzo Piano, la désobéissance de l’architecte

Né à Gênes, en 1937, Renzo Piano marque de son empreinte architecturale et diverse tous les continents. Lorsque le prix Pritzker lui a été attribué en 1998, le jury a justifié son choix avec ces mots: « L’étendue des réalisations de Renzo Piano est aussi impressionnante dans sa variété que dans sa diversité d’échelles, de matériaux et de format. Il est certainement l’un des architectes du siècle à être doué de la sensibilité la plus diversifiée… Il est resté fidèle au concept qui veut que l’architecte conserve le contrôle du processus de construction et ce, de sa conception à son achèvement. »

 

 

De Beaubourg, en 1977, au Shard de Londres, le plus haut gratte-ciel d’Europe, en 2012, en passant par son atelier de Punta Nave, le port de Gênes ou encore l’aéroport d’Osaka ou le Centre Culturel de Nouméa. Un éternel renouvellement.