.entry-meta{ display:none !important; }
Soulages

Soulages

Et du noir vint la lumière

De sa naissance à Rodez à sa donation au musée Fabre de Montpellier, en passant par les vitraux de Conques et la rétrospective aux Abattoirs en 2000, Pierre Soulages n’oublie jamais d’où il vient.

Et si nous rendions hommage à tant de constance en découvrant la subtilité de son travail?

Calligraphies au brou de noix, larges signes épurés, peinture informelle sont autant d’hommages aux nefs romanes et aux bois noirs de l’enfance.

Pierre Soulages part à la découverte du spectre de la lumière, et nous prend par la main pour en découvrir les infinies facettes. Le rouge et le bleu naissent du noir, intenses, et les tonalités lumineuses transforment chaque tableau au fil de la journée et du temps.

Vitraux de l’église de Conques, où Soulages, enfant, eut la révélation de la peinture.